Garbure estivale

Cette soupe de légumes colorée et parfumée dont l’inspiration m’est venue dans les Hautes-Pyrénées, est un peu un gag. Je voulais rendre la garbure, cette bonne soupe montagnarde un peu plus funky, dans une version estivale colorée, en utilisant les légumes de saison, tout en gardant les haricots et de la ventrêche, pour bien rester dans le local.

Ingrédients

  • 600g à 800g de légumes d’été variés. Pour avoir de belles couleurs voilà ce que j’ai retenu, mais vous êtes libres d’utiliser un autre mélange :
  • 1 betterave di Chioggia
  • 200g de haricots mi-secs (idéalement du haricot tarbais, à défaut prendre autre chose)
  • 1 courgette jaune
  • 100g à 200g de haricots verts assez gros
  • 2 ou 3 carottes
  • 1 tomate
  • 1 ou deux oignons (ici des oignons rouges)
  • facultativement : céleri branche, pommes de terre, navets, petits bouquets de brocolis…
  • 1 poignée de penne rigate ou d’autres pâtes courtes
  • 200g de ventrêche séchée (à défaut mettez du talon de jambon cru)
  • sel, poivre
  • laurier, thym
  • huile d’olive
  • 1 gousse d’ail

Progression

  1. Faites cuire les haricots mi-secs 30 à 40mn à l’eau bouillante non salée, avec une feuille de laurier et 1 gousse d’ail. Réservez
  2. Faites cuire la betterave di chioggia non pelée environ 30mn dans une casserole à l’eau bouillante fortement acidifiée avec soit le jus d’un citron, soit l’équivalent en vinaigre, ce qui va éviter dans une certaine mesure la décoloration de la betterave et conservez de jolies nuances de rose pastel. Bien entendu c’est facultatif, si la couleur ne vous importe pas, mettez-la à cuire avec les autres légumes.
  3. Coupez tous les légumes en cubes d’environ 1cm de côté.
  4. Mettez tous les légumes à part la tomate, la betterave et les haricots dans une casserole.
  5. Ajoutez la ventrèche coupée en lardons
  6. Couvrez d’eau largement
  7. Salez poivrez
  8. Portez à ébullition
  9. laissez cuire 5mn et ajoutez les pâtes
  10. laissez cuire 10mn et ajoutez la tomate et les haricots
  11. Laissez cuire encore 5mn coupez le feu et ajoutez la betterave coupée en petits dés,
  12. Servez la soupe et ajoutez un bon filet d’huile d’olive dans chaque assiette

Commentaire

Cette soupe pourrait également être accompagnée de pistou mais la ventrêche relève à mon avis suffisamment le goût pour que ce ne soit pas nécessaire. Rien n’empêche non plus d’ajouter des herbes fraîches hachées (basilic, origan, coriandre…) si vous en avez sous la main. Ce n’est pas non plus nécessaire.

En montagne, même en été le temps peut tourner très vite et la température descendre rapidement à 10° en soirée. On est contents alors après une bonne marche en montagne de se reconstituer avec une bonne soupe chaude. J’ai respecté cette logique en utilisant des légumes d’été. On peut également ajouter des choses un peu plus folles comme des travers de porc grillés ou des saucisses grillées coupées en morceaux voire du confit de canard, que l’on déposera dans les bols 🙂

On peut également décorer les assiettes avec des fleurs comestibles, disponibles en cette saison, comme la bourrache, les mauves, etc. La mauve fait d’ailleurs partie des légumes utilisés dans certaines versions de la bourrage

N’ayant pas de haricots tarbais mi-secs (extrêmement rares) sous la main, et ceux de mon jardin n’étant pas encore disponibles, j’ai utilisé des haricots cocos de Paimpol pour la recette. C’est évidemment très bon, même si ce n’est pas du tout traditionnel. Les pâtes non plus ne sont pas traditionnelles, mais j’aime bien mettre des pâtes dans la soupe, donc je ne me suis pas gêné.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 × 4 =